Recherche
Durée Type de voyage
Destinations
Budget par personne (en euro)
Nombre de personnes
Le circuit commencera par
Les temples du mont Wutai

 
Le temple Xiantong est l’un des plus anciens du bouddhisme en Chine On l’appelle couramment le temple des Ancêtres. En pèlerinage au mont Wutai, c’est ce temple que les gens visitent en premier. Il compte plus de 400 pièces, construites pour la plupart durant les Ming (1368-1644) et les Qing (1644-1911). La salle Xiantong, en bronze, et la statue en bronze de Manjusri aux 1 000 bols d’aumône constituent le patrimoine culturel le plus célèbre. Sur les murs de cette salle, 10 000 figurines en bronze forment un beau décor. Dans la tour de la Cloche qui se trouve devant le temple, la cloche en bronze qui est suspendue pèse 9 999,5 Jin (un Jin = 0,5 kg) et a été moulée à l’époque des Ming. Lorsqu’on la frappe, son tintement retentit dans tout le mont.
 
 
Le temple Tayuan est renommé pour la pagode Daciyanshou et ses 200 clochettes. Il est considéré comme le symbole du mont Wutai. Selon la légende, après que Sakyamuni eut atteint le nirvana, l’Indien Asoka aurait moulé 84 000 stûpas avec 84 000 reliques représentant l’incarnation de Sakyamuni afin de les distribuer dans le monde. Cette pagode blanche est l’un des 19 stûpas que l’on trouve en Chine. Haute de 56,4 m, elle conserve une stèle de l’empreinte de pas de Sakyamuni. Une foule nombreuse composée de moines et de pèlerins en fait constamment le tour pour la regarder avec respect.
 
 
Le temple Pusading est le monastère du bouddhisme tibétain le plus grand et le plus complet du mont Wutai. Construit sous la dynastie des Wei du Nord (386-534), ce monastère était la demeure permanente des moines de la lignée tibétaine des Bonnets jaunes au mont Wutai, et durant les Qing, il a été élevé au rang de temple de la famille impériale. Les registres montrent que des empereurs des Qing s’y sont rendus maintes fois en visite. Pusading est un mot en langue mandchoue signifiant la demeure du bouddha Manjusri. Couvert de tuiles vernissées jaunes (la couleur impériale), le temple est précédé d’un portail à quatre piliers et à sept toitures, ce qui témoigne de son statut de temple de la famille impériale. Le portail situé devant la porte principale et celui en pierre devant la salle de Manjusri portent respectivement les inscriptions « beau site au pic Lingfeng » et « lieu sacré de Wutai », écrites de la main de l’empereur Kangxi (1662-1723) des Qing. Dans la salle latérale de l’Est, on trouve aussi une inscription de l’empereur Qianlong (1736-1795) de la même dynastie.
 
 
Le temple Foguang comprend non seulement une pagode de style indien construite à l’époque des Wei du Nord, il y a 1 400 ans, mais il conserve aussi des sculptures typiques de l’architecture des époques allant de 386 à 1279, ainsi que des fresques et des calligraphies des Tang (618-907).
 
 
Le temple de Shuxiang de la dynastie Ming, avec un vaste ensemble de 500 statues « suspendues », représentant des légendes bouddhiques tissées dans des images en trois dimensions de montagnes et d’eau.
 

Contactez-nous Conditions générales de vente Sécurité de confidentialité Sécurité de paiement Plan du site Partenaires
  • Heures de bureau : Lun - Vend 9h00 à 17h30 (GMT+8)

Copyright © 2007-2016 Tous Droits Réservés voyages-chine.com Ltd (Permis d'affaires)

Contactez-nous      Conditions générales de vente      Sécurité de confidentialité     Sécurité de paiement     Plan du site      Partenaires     

Heures de bureau : Lun - Vend 9h00 à 17h30 (GMT+8)

Téléphones : +86 571 8527 8395 (conseiller de voyages)+86 96118 (plainte)

Fax : +86 571 8527 9099Email : info@voyages-chine.com

Copyright © 2007-2019 Tous Droits Réservés voyages-chine.com Ltd (Permis d'affaires)

Membre de l’ASTA   Membre de l’IATA  Site sécurisé et vérifié par Godaddy.com   Paiement Paypal accepté